Eifelrennen 1974, DRM-div.1IMG_0405

Rolf STOMMELEN (All /1943 - 1983)442px-Stommelen,_Rolf_am_1972-07-07

Les succès en course automobile a souvent révélé être un outil marketing très puissant, donc il n'était pas surprenant que Ford a annoncé un programme de course peu après le lancement de la toute nouvelle Capri en 1969. Après avoir un peu modifié la Capri 2300 GT, Ford a participé à la course GT en 1969 et 1970 et avec un certain succès, souligné par une victoire de classe dans le Tour de France Automobile en 1969. IMG_0402

      Pour 1970, Weslake a été appelé à développer des culasses en aluminium plus sophistiqués pour le moteur Ford V6. Les problèmes de communication entre Cologne, où est fondé l'équipe de course Ford et les Britanniques de Weslake ont grandement entravés le développement de nouveaux moteurs. La Capri n'était pas sur le rythme dans la catégorie GT plus et à la moitié de la saison, Ford a décidé de passer au groupe 2 de voiture de tourisme pour lequel au moins 1000 exemplaires du modèle devaient être produits. IMG_0406

      Pour la course automobile type "Touring", la RS 2600 a été lancé comme une homologation spéciale. Avec l'aide de Peter Ashcroft, le V6 2,6 litres a été modifié pour un peu moins de 3,0 litres. Equipé avec les culasses Weslake et injection Kugelfischer, le moteur V6 à soupapes en tête produit plus de 280 ch. Par rapport à ses rivaux plus proche et généralement plus puissante, la RS Capri était aussi léger que la plume proverbiale, ce qui lui donne un avantage sur ses concurrents. IMG_0403

      En 1971, la RS Capri était la voiture à battre dans la "Touring Car Championship" européenne et a été battu qu'une seule fois. Jochen Mass a pris le titre de pilote, mais c'était Alfa Romeo faisant campagne dans une plus petite classe, qui a pris le titre de fabricant. Plus de concurrence était attendue en 1972 avec l'équipe nouvellement créée par BMW Motorsport, avec comme 1er pilote, Jochen Neerpasch, qui avait quitté Ford après la première course de 1972. fs_alscapri

      Avec un moteur développé aussi loin que la réglementation le permis, Ford a porté son attention sur les châssis et en particulier sur la suspension pour 1972. Les Capris de route mettent en vedette les suspensions en entretoise McPherson à l'avant et un essieu rigide avec ressorts à lames semi-elliptiques à l'arrière, et, conformément à la réglementation, aucun changement pourraient être apportés à cette configuration de base. IMG_0410

     Malgré l'équipe BMW mise en place, les capris sont rarement égalé par n'importe qui, sur n'importe quelle piste. La voiture domine, comme elle l'a fait l'année précédente, et remporte les deux titres. Les Capri ont également participé avec succès aux 24 Heures du Mans et les 1000km du Nürburgring, en remportant leur classe dans les deux épreuves. En 1973, les chances de BMW, avec le nouveau  moteur 3.5 litres des 3.0 CSL, étaient importantes, mais un certain nombre de changements de règles à la fin de la saison ont fait pencher la balance en faveur de la Capri une fois de plus.

      Pour la saison 1974 la réglementation du sport automobile a permis de monter les Arbres à câmes en tête, dont seulement 100 exemplaires devaient être produits.fs_cap024 Avec l'aide du nouveau moteur Cosworth V6 3,4 litres, développé en 1973, ont été homologuées par un cycle de production court de la Capri RS 3100. Une autre modification est l'étendue  des radiateurs du capot aux roues arrières afin d'équilibrer le poids.  la puissance de la Capri passe de 440 à 450 ch à la mi-saison.

      BMW était sur les talons de Ford avec une production de 100 voitures 3,0 CSL. La Capri et la CSL ont été les voitures les plus rapides du championnat. A la fin de la saison, c'est Zakspeed qui coiffe les deux équipes, avec leur Ford RS 1600 Escort. Les coûts des courses et la crise pétrolière signifiait la fin du Groupe 2 Touring Car Championship. IMG_0409

      Ce n'était pas la fin de la carrière de course de la Capri. En 1977  un groupe de 5 coureur  basé sur la troisième série des Capri. Les pilotes de la silhouette en vedette utilise un châssis Spaceframe, avec un 1,4 litre turbocompressé, moteurs produisant ainsi plus de 300 ch. Là encore, la Capri s'est avérée être une machine de course très efficace.
     La Capri a couru avec un grand succès dans les championnats belges et suédois de Touring Car. Elles ont été retirées à la fin de la saison 1976 et stockées pendant de nombreuses années. Depuis quelques années, les Ford sont ressorties des différents musées, où elles participent à des meetings du type "Le Mans classique", ou encore les féstival de goodwood... Voici un exemple de rassemblement, parmis d'autres "vedettes" des courses automobiles.

FICHE TECHNIQUE

  • moteur Ford Cosworth "GAA" V6 à 60°
  • bloc en fonte, culasse en aluminium
  • avant, longitudinal,
  • 3412 CC
  • 24 soupapes, injection Lucas
  • 440 ch à 8750 tr/mn (129ch/litre)
  • boite 5 rapports "ZF"
  • propulsion
  • freins 4 disques
  • Susp.Ar essieu rigide, ressort à lames semi-elliptiques, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs Bilstein
  • Susp.Av type McPherson, bras inferieurs triangulés, armotisseurs Bilstein
  • poids; 1040kg 


                                                                       IMG_0404