• IMG_0090SAFARI RALLY 1984

 

 

  • Marku ALÈN
  • Ikka KIVIMAKI

L'HISTOIRE

Ce fut Cesare Fiorio, responsable des activités sportives du groupe Fiat, qui annonça en 1981 la naissance d'un nouveau modèle pour les courses de rallyes en raison du changement de règlement. Le projet fut l'occasion d'une parfaite collaboration entre Lancia, Abarth et Pininfarina qui aboutira à la présentation au 59e Salon International de l'Automobile de Turin 1982 de la Lancia 037.IMG_0092

La version routière, qui était obligatoire pour obtenir l'homologation en groupe B avec la fabrication de 200 exemplaires au minimum,IMG_0094 ne fut pas un grand succès commercial et pour cause, Lancia voulait une vraie voiture de rallye et pas un dérivé de voiture de tourisme.

Dotée d'un moteur 4 cylindres en ligne de 2000 cm³, 16 soupapes et suralimentation avec un compresseur volumétrique Volumex développant 205 ch capable de propulser la Lancia 037 à plus de 220 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en moins de 7,0 secondes.lanciarally037

La Lancia 037 devait par contre remplacer la glorieuse Fiat 131 Rally qui avait engrangé de nombreux succès.

Afin d'obtenir très rapidement une voiture compétitive, en raison du changement soudain du règlement, Lancia décida d'utiliser la base d'un récente voiture la Lancia Beta Monte-Carlo groupe 5 qui remportèrent les championnats du monde d'endurance 1979, 1980 & 1981, qui répondait bien aux critères de la compétition. Ce modèle recueillait les faveurs du public et notamment aux États-Unis où elle était commercialisée sous le label ScorpionIMG_0095.

La Lancia 037, première "Groupe B" construite, était la dernière "propulsion" à s'imposer dans le cadre mondial des rallyes. Elle fût concue en 1980, et, effectua ses débuts en 1982, au rallye Costa Esmeralda, marquant le retour à la compétition de la marque Italiènne absente depuis 1978. Après huit ans chez Fiat, ce sont les Finlandais Alèn et son copilote Kimivaki, qui furent incorporés à l'équipeIMG_0096.

Au cours de la saison 1983, Lancia, avec une première évolution, évite certaines épreuves comme le rallye de Suède, mais le rallye du Portugal (revêtement en terre) sera une véritable confrontation face aux Audis Quattro. Ce sera un doublé pour la marque Allemande! Lancia sera en tête du championnat du monde avant le rallye d'Argentine. En effet, la marque Italienne réalisera un doublé au Monte Carlo, au rallye de L'Acropole (qui sera une victoire sur terrain "cassant"), un triplé au tour de Corse, ainsi qu'au San Remo. Une victoire chanceuse au rallye de Nouvelle Zélande de Walter RÖHRL complètera le palmares de l'année. Les Audis remontent aux points en remportant l'Argentine, ainsi que le "RAC" & le "1000 lacs". Seuls les huit meilleurs résultats sont pris en considération, ce qui a pour conséquences de titrer Lancia pour cette année, avec deux points d'avance!!IMG_0091

Malgré une grosse évolution pour l'année 1984, et une victoire au tour de Corse, Lancia ne put rien faire face aux Audis, ainsi que Peugeot avec sa 205 T16. Au Safari(modèle présenté)beta_037_rally036, Alèn et Lancia réalisèrent combien tenir tête aux Audis serait difficile. Alèn ne pouvait faire mieux que prendre la quatrième place d'une course où les positions se faisaient d'entrée. Les 5250 km du parcours, avec 105 points de contrôles horaires furent dominés par Waldegaard (Toyota Celica).IMG_0097

L'homologation en 1985 de la Delta S4 sonnera la retraite de la 037 de manière officielle au sein de la marque.

QUELQUES CHIFFRES

  • Chassis monocoque acier avec cellule centrale
  • Carrosserie Kevlar renforcé par fibre de verre
  • 980 kg
  • moteur central disposé longitudinalement 4 cylindres
  • 1995 cm3, puis 2111 pour l'évolution 3, 4 souppapes/cylindre
  • 255 à 280 ch à 8000 tr/mn, puis 310 à 325 ch
  • Compresseur Abarth Volumex avec pression entre 0.60 et 0.90 bar puis passé à 1 pour l'Evo.
  • double arbre à cames en tête avec courroie crantée