IMG_0028IMG_0035LE MANS 1992

Philippe ALLIOT (FR)

Mauro BALDI (ITA)

Jean-Pierre JABOUILLE (FR)

En 1988 l'équipe Peugeot Talbot Sport de Jean TODT lance le "projet 905", pour participer au Championnat du monde des Sport Prototypes, proposé par la FIA.

Techniquement très aboutie, la 905 utilise un châssis en fibre de carbone conçu en collaboration avec Dassault Aviation et un moteur V10 en alliage léger proche de ce qui se faisait en Formule 1 à l'époque.

La 905 est présentée officiellement le 4 juillet 1990 sur le Circuit de Nevers Magny-Cours, avec le pilote Jean-Pierre JABOUILLE au volant.782187321

Début 1991, la 905 "Evolution 1" connaît quelques problèmes de performances et de fiabilité, mais obtient tout de même une victoire heureuse à Suzuka au Japon. Aux 24 heures du Mans, les 2 voitures sont véloces, mais abandonnent, la première à 18h30 pour une panne d'allumage, la seconde à 21h45 pour un problème de boite de vitesse: les 905 sont adaptées aux courtes courses du championnat, mais pas aux courses d'endurance. Pour la suite du championnat, de grosses modifications sont apportées (essentiellement au niveau aérodynamique), et la 905 « Evolution 1 bis », initialement prévue pour 1992, termine l'année en gagnant au Circuit de Nevers Magny-Cours et à Mexico avec 2 doublés, ce qui permit à Peugeot de terminer deuxième du championnat. Cette « Evolution 1 bis » possède une aérodynamique retouchée, avec des arêtes plus vives, des phares verticaux encadrant le capot, et un moteur à la fois plus puissant et plus léger.

En 1992IMG_0034, les règles du championnat ayant été changées, les courses deviennent beaucoup moins intéressantes. Peugeot gagne ce championnat cette année, avec quatre victoires en course: Silverstone, Donington, Suzuka & Magny-Cours.

Les 24 Heures du Mans905 restent une compétition de qualité, en autorisant encore les véhicules de FIA Groupe C. La 905 LM est conçue pour gagner cette courseIMG_0029, ce qu'elle fera grâce à Yannick Dalmas, Derek Warwick et Mark Blundell. La troisième place sera aussi occupée par une 905 (celle présentée), qui entre temps fera la pôle en 3'21"209 (Philippe ALLIOT)IMG_0036, ce qui sera le record absolu sur cette version du circuit. Une troisième abandonnera après un accrochage en début de course avec une Toyota TS010.IMG_0030

En 1993, les 905 réalisent un triplé historique au 24 heures du Mans, et feront leur adieu à la compétition dans la foulée. Une 905 « Evolution 2 », préparée pour la saison 1993, ne courra finalement pas.

Sa remplacante la Peugeot 908 arrivera quinze ans plus tard, aura-t'elle le même succès?

PEUGEOT 905IMG_0031

CHÂSSIS : monocoque en carbone

MOTEUR : 10 cylindres en V à 80°, 650ch à 12500tr/mn
CYLINDREE : 3499 cm3, 40 soupapes

BOÎTE DE VITESSES : Peugeot à 6 rapports

EMBRAYAGE: Triple disque carbone

PNEUMATIQUES : MICHELIN

DIMENSIONS :
Longueur : 4,80 m
Largeur : 1,96 m
Hauteur : 1,04 m
Empattement : 2,80 m
Voie AV : 1,63 m
Voie AR : 1,55 m

POIDS : 755 kg (Le Mans), moteur: 150kg

VITESSE MAXI : 350 km/h